Le musée du Royal Montreal Regiment est fier de présenter

« IMPRESSIONS SOUTERRAINES »

Des sculptures de la Première Guerre mondiale sorties de l’obscurité et présentées au grand jour

04 avril – 05 mai 2016

Lundi au vendredi : 16h00 – 20h00

Samedi – dimanche : 10h00 – 16h00

4625 Ste-Catherine Ouest, Westmount, QC, H3Z 1S4

ENSEIGNANTS! Pour effectuer une visite privée de l’exposition Souterrain Impressions (Empreintes souterraines) lors d’une journée scolaire, veuillez communiquer avec nous :  info@royalmontrealregiment.com


Imaginez-vous dans le nord de la France, en avril 1917. Vos compagnons d’armes et vous êtes coincés dans une grotte, à 10 mètres sous terre, et attendez l’appel vous ordonnant de remonter au front vous joindre à la bataille de la crête de Vimy. C’est la première fois de l’histoire qu’un Corps canadien est constitué de 100 000 hommes qui allient leurs forces pour combattre l’ennemi. Vous êtes dans le noir, il fait froid et l’air est humide. Vous pourriez facilement vous sentir abandonné. Vous entendez au loin un bruit de bombardement, mais vous êtes en sécurité, du moins pour l’instant. Vous tentez d’oublier que les armées française et britannique n’ont pas réussi à déloger les Allemands retranchés sur la crête, au-dessus de vous. Vous ne savez plus depuis combien de temps vous êtes dans cette grotte, et vous attendez votre destin en sculptant l’insigne de votre régiment dans les parois de craie tendre qui vous entourent – tout pour que l’on se souvienne de vous.

C’est là le propos de l’exposition « Impressions souterraines ». Plus de 200 soldats de la Grande Guerre étaient cantonnés dans des tunnels souterrains, en 1917, près de la crête de Vimy. Ils y ont patienté pendant des jours entiers, et parfois même pendant des semaines, en attendant l’ordre de se lancer à leur tour dans la bataille. CANADIGM a documenté plus de 230 gravures créées par ces soldats.

L’exposition se compose en gros de modules qui contient une ou plusieurs reproductions, protégées par une boîte en plastique. La caisse s’ouvre et révèle son contenu grâce à un ingénieux mécanisme interne. Une bande lumineuse intégrée éclaire les gravures.

Les reproductions sont accompagnées de photos des soldats qui les ont créées (lorsqu’on en a trouvé) et de courtes notices biographiques en français et en anglais. Un résumé en braille est affixé sur le devant du module.

Si bon nombre des gravures représentent des insignes de bataillon, on trouve aussi des coeurs, des noms, des dessins d’animaux de la ferme et même une boîte aux lettres qui recueillait les lettres à poster à la famille et celles reçues.

DE L’OBSCURITÉ AU GRAND JOUR

Il s’agit de gravures que rien ne protège de la détérioration ni de la destruction, exposées qu’elles sont aux aléas du climat, en plus d’être soumises à des conditions propres à un sous-terrain depuis près d’un siècle. CANADIGM est le seul organisme à s’employer à documenter avec soin cet art et en recenser les auteurs, et ce, sans toucher les originaux (et donc, sans risquer de les endommager).

Pour ce faire, CANADIGM a eu recours à des technologies non invasives, à savoir la numérisation laser en 3D et la photographie haute résolution. Un choix a été opéré de manière à ce que les différentes régions du Canada soient représentées, les gravures retenues ont été reproduites en tous points au moyen d’imprimantes 3D. Ces reproductions sont présentées dans le cadre d’une exposition pancanadienne qui a pour nom « Impressions souterraines ».

Un stand multimédia permet de voir quelques-unes des gravures qui n’ont pas été reproduites.

Une chercheuse de la Faculté des sciences sociales de l’Université Western Ontario a été chargée de glaner de l’information sur les soldats qui ont créé les gravures. Ainsi, nous en savons maintenant plus long sur chacun : sa ville d’origine, ce qu’il faisait avant la guerre, s’il était marié ou non, s’il a survécu ou non à la guerre, etc.

La photo de gauche présente une sculpture originale qui se trouve 30 mètres sous terre, sur la paroi du tunnel de Vimy, balayée au moyen d’un laser 3D, à Vimy, en France. Au centre, une photo d’une prise à intervalle de la surface couverte par le dispositif de balayage pour illustrer le procédé. La photo de droite montre le produit final intégré à un module de présentation bilingue conçu par CANDIGM.

Ce que vous verrez à l’exposition Souterrain Impressions (Empreintes souterraines), au RMR :

1. Couloir chronologique : L’exposition Souterrain Impressions (Empreintes souterraines) est présentée par le musée du RMR, situé dans un manège militaire opérationnel qui accueille deux unités de la Première réserve des Forces armées canadiennes : le Royal Montreal Regiment et le 34e Régiment des Transmissions.

Pour se rendre à la grotte où a lieu l’exposition, les visiteurs devront traverser un « couloir chronologique » dont les murs sont couverts d’œuvres qui se suivent dans le temps, dont :

  • Photos du Canada avant la Première Guerre mondiale illustrant différents milieux de vie
    Photos de l’entraînement militaire outre-mer
  • Photos du front – tranchées, prisonniers,scènes de célébration de la victoire, etc.
  • Photos du retour à la normale après la guerre
  • Le panneau « Saviez-vous que…? » – une liste de données sur le Canada pendant la Première Guerre mondiale

2. Visite de la « grotte » : Il s’agit de l’attrait principal. Les visiteurs pourront avoir une idée de la taille de la grotte grâce à des reproductions photographiques de sections des parois de la grotte.

  • Les visiteurs peuvent circuler librement parmi les modules.
  • Après avoir parcouru les modules présentant des gravures dont l’auteur est connu, les visiteurs arrivent aux modules où les gravures ont une saveur toute canadienne quoiqu’on en ignore l’auteur, notamment un coeur dédié à un être cher et un gros insigne de bataillon en forme de feuille d’érable.
  • Un grand panneau pliant présente la carte des souterrains, permettant de se rendre compte de leur étendue et de la grande diversité des emplacements des gravures. Il permet en outre de se familiariser avec la manière dont doit se lire une carte militaire.

3. En sortant : À partir de la grotte, les visiteurs pourront entrer dans la section interactive de l’exposition. De là, ils pourront :

  • de toucher trois reproductions authentiques de gravures présentées (idéal pour les personnes malvoyantes);
  • de chercher le nom de soldats dans une liste de plus de 200 noms d’auteurs confirmés de gravures se trouvant dans les souterrains, grâce à une borne à écran tactile (la fiche de chacun contient, selon ce qui est disponible, une image de la gravure, le dossier militaire et une notice biographique).
  • Voir les artefacts de la collection de la Première Guerre mondiale du musée du RMR.
  • Visiter le musée du RMR qui propose des expositions sur la Deuxième Guerre mondiale, la guerre froide, le maintien de la paix et, récemment, les opérations de combat en Afghanistan. Ainsi, les visiteurs en apprendront davantage sur la Première Guerre mondiale de même que sur l’évolution des opérations militaires canadiennes du siècle précédent.

ENSEIGNANTS! Pour effectuer une visite privée de l’exposition Souterrain Impressions (Empreintes souterraines) lors d’une journée scolaire, veuillez communiquer avec nous :  info@royalmontrealregiment.com

BIENVENUE AUX GROUPES!  Pour réserver une visite privée de l’exposition Souterrain Impressions (Empreintes souterraines) et visiter le musée du RMR, veuillez communiquer avec nous :  info@royalmontrealregiment.com

Nous nous souviendrons